avril 26, 2019La nomade sédentaire - Et si on partageait?

Pourquoi j’ai créé ma chaîne YouTube

Home / A vélo dans la ville / Pourquoi j’ai créé ma chaîne YouTube

Tout arrive: j’ai créé ma chaîne YouTube, où je partage des vidéos de mes trajets à vélo (on appelle cela des “Daily Observations”, ou “DailyObs” dans le milieu du vélotaf) à Bruxelles. Mais pour quoi faire? Quel intérêt? Laisse-moi t’expliquer.

Bilook, une véritable source d’inspiration

Tout a commencé avec Bilook. Bilook vit à Paris (enfin, à Bezons, plus précisément), et il va lui aussi travailler tous les jours à vélo. Cela faisait un moment que je le suivais sur Twitter et sur sa Page Facebook et que je regardais, avec énormément de plaisir, ses DailyObs. Bilook en partage une par semaine, et à chaque fois, je me réjouis de visionner le fruit de son travail. Il y a la beauté des images, mais aussi la douceur de sa voix. Et puis la teneur des propos, aussi: c’est drôle, c’est touchant, c’est souvent très instructif et, surtout, ce n’est jamais, jamais agressif. Bilook n’est pas un militant. Bilook prend juste du plaisir à rouler sur son p’tit vélo, pour aller au travail (ou ailleurs). Et il le fait savoir.

Le déclic

A force de le suivre, j’ai petit à petit pris connaissance d’autres vélotafeurs qui partageaient eux aussi des DailyObs. En fait, ils sont de plus en plus nombreux (recherche #DailyObs sur Twitter, et tu en trouveras plusieurs). Au début, jamais je n’aurais pensé me lancer, moi aussi. Et puis, un jour, il y a quelques semaines, dans une conversation sur Twitter, Bilook a fait remarquer qu’il voyait encore peu de femmes produire des DailyObs. Et là, je me suis dit: mais il a raison, le Bilook! Et en plus, des femmes cyclistes, à Bruxelles, qui en font, il y en a encore moins, à ma connaissance!

Quelques jours plus tard, je découvrais la GoPro

L’idée a muri dans mon esprit pendant quelques jours. J’ai ensuite commencé à discuter avec Bilook et d’autres pour savoir ce qu’il me fallait comme matériel: une caméra, un harnais, et un logiciel de montage. En quelques jours, j’avais réuni tout ça. Il ne me restait plus qu’à apprendre à utiliser toutes ces choses. Et là encore, la cyclosphère sur Twitter m’a beaucoup aidée. (C’est vraiment un milieu à part, ces vélotafeurs sur Twitter: cette bienveillance généralisée, c’est vraiment quelque chose d’unique, je trouve, sur les réseaux sociaux. Merci encore à tous ceux qui ont eu la gentillesse de me conseiller!)

Bref. Je me suis lancée il y a quelques jours, et j’ai déjà produit deux DailyObs: une première sur mon trajet vélotaf quotidien et une seconde, tournée un dimanche ensoleillé à Bruxelles.

YouTube

Des vidéos d’un trajet à vélo… à quoi ça sert!?

A quoi servent ces vidéos? Pour ma part, je trouve que ces vidéos sont un formidable moyen de démystifier le vélo en milieu urbain (à Bruxelles, en l’occurrence). Mon espoir, c’est qu’elles soient regardées par d’autres cyclistes, bien sûr, mais aussi et surtout par des non-cyclistes: soit des personnes qui envisagent de se mettre au vélo, mais qui appréhendent, pour toute une série de raisons (en regardant mes vidéos, on se rend compte que pédaler à Bruxelles, c’est vraiment chouette (même si des progrès restent à faire, bien sûr), et j’espère arriver à communiquer le plaisir que je prends, chaque jour, sur mon p’tit vélo), soit d’autres types d’usagers de la route (automobilistes, piétons, etc.), confrontés, chaque jour, à des cyclistes sur leur trajet, pour qu’ils puissent voir et, peut-être, comprendre, la perspective du cycliste qu’ils croisent.

Mon objectif est donc triple:

  1. Prendre du plaisir à faire, à commenter et à partager ces vidéos (et j’en prends énormément! Surtout quand je lis ensuite les réactions des gens qui les regardent et qui m’avouent prendre, eux aussi, du plaisir à les regarder)
  2. Démystifier le vélo à Bruxelles pour donner l’envie à d’autres qui seraient tentés de le faire mais n’osent pas de se lancer (il m’arrive, dans mes commentaires, de rappeler certaines règles du code de la route, par exemple, ou de donner des astuces pour traverser tel ou tel carrefour)
  3. Aider les autres usagers à mieux comprendre le cycliste, le plaisir qu’il prend à rouler sur son p’tit vélo, les difficultés qu’il rencontre, pourquoi il est important de le dépasser délicatement (je répète: délicatement). Car mieux se comprendre, c’est mieux vivre ensemble, mieux se partager la route. C’est en tout cas mon espoir. (Pour ma part, le point de vue de l’automobiliste, je le connais bien, puisque j’ai moi-même conduit une voiture pendant des années)

Dernier point positif, pour moi, de ces vidéos: faire (re)découvrir Bruxelles aux autres (qu’ils soient Bruxellois ou non). J’aime profondément cette ville, et ces DailyObs sont aussi un, moyen pour moi de partager mon amour pour elle.

Voilà pour la petite histoire. N’hésitez pas à aller jeter un oeil à ma chaîne et à commenter mes vidéos (bon, soyez indulgents, tout de même, je débute!). J’espère que vous prendrez autant de plaisir à les regarder que j’en ai pris à les faire. Et aussi, n’hésitez pas à vous abonner aux autres chaînes de DailyObs (il y a celle de Bilook, bien sûr, notre maître à tous, mais aussi plein d’autres, créées par des hommes mais aussi des femmes (il y a notamment celle d’Un Bullitt dans la ville, une autre Bruxelloise, qui se promène avec son vélo-cargo, mais aussi The Kiche, CatGirl On Bike, etc.). Tu en trouveras pas mal sur ma chaîne, en cliquant sur Chaînes). Et si toi aussi, tu te déplaces à vélo et que tu as envie de te lancer dans l’aventure, fonce! Si moi j’y arrive, tu peux y arriver aussi! Attention toutefois: c’est assez addictif!

Allez, bonne route et soyez prudents sur vos p’tits vélos – ou non! 🙂

Katia
Katia
Ancienne nomade devenue sédentaire. Cyclophile. Traductrice. Copywriter. Echangeuse (de maison). Coworkeuse. Il m’arrive d’écrire pour les autres (si on me le demande gentiment). Twitter. Facebook. YouTube
Recommended Posts

Showing 7 comments

  • Nicolas
    Répondre

    Chouette idée, je regarde d’habitude beaucoup de motovlogs sur YT mais tu m’as donné envie de suivre les cyclistes. Je m’en vais m’abonner à ta chaine 🙂

  • Iztougoud
    Répondre

    Bonne idée. Profites-en pour parler (les filmer ?) des initiatives cyclistes à Bruxelles, comme la Bike Experience, les masses critiques ou la Cyclonudista.

    • Katia
      Répondre

      Yes, c’est prévu! Merci pour l’idée 😉

  • Veireman Stéphane
    Répondre

    Bonjour,
    Pour filmer, c’est mieux un harnais qu’une fixation de la caméra sur le guidon ?
    Merci pour vos conseils.

    • Katia
      Répondre

      Le harnais permet d’avoir une image plus stable qu’avec la caméra sur le cintre, et surtout un son moins pourri apparemment (sur le cintre, tu risques d’entendre des secousses). Et puis perso, j’aime bien l’immersion que permettent les images tournées depuis la poitrine – le fait de voir les mains, le cintre, j’ai l’impression d’être moi-même sur le vélo quand je regarde les vidéos :). Bon amusement!

      • Veireman Stéphane
        Répondre

        Merci

        • Katia
          Répondre

          Oh, merci à vous! 🙂

Ecrivez-moi!

Envie de me poser une question? De m'envoyer un commentaire, une remarque ou, pourquoi pas, un poème? Ecrivez-moi!